mardi 16 février 2016

St Valentin

Joyeuse St Valentin à tous!

Oui, je sais, je suis en retard.

Là où j'étais, je ne pouvais pas venir tapoter sur le wifi, ni même sur le téléphone.

(Et non, je n'écris pas des posts en avance qui sortiront comme par magie alors que je suis dans la toundra.)

Non... je n'étais pas vraiment dans la toundra...

Mais, sur le principe, ça y ressemblait.

Ca y ressemblait même vachement!


Eh oui... quand on peint sur la femme sauvage, qu'on ouvre une boutique qui porte le doux nom de SheArtWild et qu'on aime courir nue dans les bois (nan, celle là c'est pour rire, jamais sans ma petite culotte voyons!) ... que peut-on lui offrir à la St Valentin?

Mon mari a vu juste en nous offrant un week-end sans eau courante, sans électricité et presque sans chauffage (mais ça, c'était un peu inattendu!)

Direction : LA YOURTE!

Sauf, que, oui... la St Valentin, ça tombe... en hiver.

Donc, pour être plus juste, je devrais dire, direction : LA YOURTE SOUS LA NEIGE!

Et c'est toute la différence!

Parce que la yourte, c'est vraiment l'esprit camping, donc en été c'est sympa comme tout, ambiance joviale des soirées chaudes entre amis. Mais avec 30 cm de neige, une température qui donne tout ce qu'elle peut pour passer au-dessus de 0°c (j'lai engueulé la température pour qu'elle le fasse, j'lai engeulé!) et une eau de source à réchauffer avant de boire (au risque de geler de l'intérieur), et bien, je t'assure que tu fais moins la fière! Tu empiles les couches comme un oignon, et tu restes, béate devant le poêle!
Mon futur meilleur ami!

Le poêle, ce brave petit chou qui a dû lui aussi donner tout ce qu'il pouvait (j'lai engueulé le poêle pour qu'il le fasse, j'lai engueulé!) Comment pouvait-il à la fois nous chauffer nous et sécher nos vêtements, trempés dès notre arrivée et qui ont mis 24 H pour retrouver leur composition idéale (c'est à dire, secs.)

Ne cherche pas mes p'tites culottes Nico, elles n'y sont pas!

Après, rien ne vaut le romantisme du soir (vu qu'il fait nuit à 18h ces temps-ci) quand tu allumes toutes les bougies (quoi tu peux faire ça chez toi aussi?) et que tu n'entends rien. RIEN. Le silence. Enfin... le vent. Parce que le vent a trouvé sympa de nous rendre visite pendant notre première nuit (et je jure, je jure, que j'ai vu la yourte bougée pendant la nuit!!!!!)

Nan, mais là je rigole! J'ai vraiment adoré!

J'ai adoré la situation de la yourte à 1000m d'altitude, proche de la forêt et de chemins de ballade.

J'ai adoré les engagements du propriétaires : compost (forcément) mais aussi toilettes sèches et bassin de phyto-épuration (que j'aurais peu vu finalement, car couvert de neige.) Que des trucs qui me parlent, je voulais tester la faisabilité de ce tout, réuni : du démontable, du respectueux...

J'ai adoré vivre au rythme du soleil et de ralentir à la nuit tombée (en jouant en famille à plein de jeux de société.) Eclairés aux bougies. Avec cette envie de dormir tôt (car pas de distraction lumineuse!)

Au début j'ai rigolé en voyant le stock des bougies! Ensuite... j'ai compris!
J'ai adoré dormir, tous ensemble sur les tatamis. Les uns contre les autres.

J'ai adoré entendre les rire des enfants qui construisent leur igloo. La toile est fine et on entend tout ce qui se passe dehors, dont les hululements de chouette le soir ;)

J'ai adoré me lever à la pointe du jour et mettre mes habits de ski pour aller faire mes besoins matinaux dans les toilettes sèches situées à 30 m de la yourte. Que tout, TOUT, à ce moment là soit silencieux dans la forêt. Et de retourner me coucher dans mon sac de couchage après avoir glissé une bûche dans le poêle.
Sommaire et efficace!

J'ai adoré faire la cuisine et la vaisselle à l'eau de source (la VAISSELLE quoi! Chez toi, tu déteste remplir le lave vaisselle, mais là, nan, tu trouve le truc magique et merveilleux.)

Je ressens toujours un truc en voyant ce genre de fontaine... il y a peu, j'ai appris que mon arrière-grand-père en fabriquait des identiques :)

J'ai  adoré les petits déjeuner de la ferme (pas besoin de frigo pour garder le tout!)

Miam... (même si j'ai dû dire au revoir à mon végétalisme de carême)

Je l'ai adoré ce week-end, parce que la yourte, m'a nourri (rigole pas hein) il y règne une sorte de douceur, de chaleur... et puis j'ai rêvassé sur les motifs symétriques de sa structure pendant des heures!

La photo ne transmet pas la magnificence de la structure...

"Tu as voulu du sauvage? Te voilà servis!" Et tu sais quoi? J'en redemande volontiers!


Je suis curieuse... toi, tu a déjà été tenté par l'aventure yourte? Déjà fait peut-être?
Et tu irai en plein hiver???


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire