mercredi 30 septembre 2015

La puissance de la femme

Mes derniers rêves m'ont révélés une grande sagesse que je voulais partager avec vous (here in english.)


Source

Avant de vouloir grandir au Soleil, il faut des fondations solides, apprendre à s'ancrer, se connecter à la Terre, à nos ancêtres : une plante ne pousse pas sans racines... Le 1er chakra peut jouer ce lien, en l'imaginant s'enfoncer dans le sol (ou d'autres techniques d'ancrage, comme imaginer que de nos pieds poussent des racines qui nous irriguent en énergie terrestres.) On se ressource d'énergie féminine, sur soi, en une spirale ou en foetus. Croire aussi bien au cosmos en haut (qui est dans notre culture) qu'en la Terre, en bas. Oui, croire, en la Terre, CROIRE EN LA FEMME, EN LA DEESSE.

Souvent, nous avons besoin d'un point de départ...


Forces de l'automne


Alors que les énergies de l'automne nous invitent à un retour à la Terre (les feuilles qui tombent y retournent bien...), à un retour à soi-même (on reste à l'intérieur de sa maison), ce beau message m'invite aussi à prendre les choses par leur début. A la question : "comment avancer, évoluer, devenir une meilleure humaine?" je reçois la réponse de ne pas regarder vers le haut pour une fois, mais vers le bas : mes fondations, mes racines. M'ancrer à la Terre. M'ancrer à la femme.

Je pense bien sûr à mon 1er chakra, mais mon corps me dit qu'il y a plus important : par mes douleurs d'aménorrhées, je dois comprendre que je n'accepte pas tout à fait d'être une femme (la culture ambiante qui a déteint malheureusement sur mon éducation aussi bien paternelle que maternelle.) Je dois me libérer de ce vieil accord et commencer, oui, par le début : m'accepter et accepter d'être femme, d'être déesse.

Asherah


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire